© iStock(© iStock)

Il n'y a rien de mal à ça. Même Janet Jackson le fait! Et on s'entend qu'elle a sûrement moins besoin d'argent que vous. Sa nouvelle flamme, Wissam Al Mana, est un Qatari outrageusement riche qui n'hésite pas à allonger les billets pour combler sa douce de bonheur.

Lire aussi:
- Il est marié? Tant mieux!
- 10 trucs pour réussir une première rencontre
- 7 trucs pour reconnaître un bon amant
- 10 trucs pour trouver un partenaire plus jeune
- 10 maisons de milliardaires

Bing:
- Les milliardaires célèbres
- Devenir milliardaire

Imaginez, si ça redonne du pep à Janet, comment ça pourrait changer votre vie! Fini le 9 à 5 pour pouvoir payer votre 4 et demi. Désormais, que du 5 à 7 dans les soirées branchées et autres levées de fonds mondaines.

Adieu, garde-robe obsolète! On jette tout et on repart en neuf, griffé cette fois-ci. Fini le gym, les liposucions répareront les dégâts!

Vous n'avez pas à vous faire de scrupule à ajouter «aisance financière» à vos critères de sélection. Selon le sexologue Yvon Dallaire, il n'y a rien de plus naturel. «Alors que les hommes sont instinctivement attirés par la fertilité que représente une jeune femme, les filles, elles recherchent la sécurité que peut leur apporter un homme riche» explique-t-il.

Si l'on en croit l'expert de la psychologie du couple, les hommes seraient eux-mêmes attirés par ce genre de relation coûteuse, car elle leur permet d'incarner le héros sauvant la princesse des contes qui ont bercé son enfance. On a donc une situation gagnant-gagnant.

Le prix à payer

Dans le numéro de juin de Vanity Fair, la journaliste Melanie Berliet s'est prêtée à l'exercice de se trouver un mari riche. Selon elle, il y a un prix à payer pour vivre aux crochets d'un sugar daddy. «La jeunesse et la beauté ont une valeur, mais les filles doivent savoir que leur pourvoyeur s'attendra à ce qu'elles soient bien mises et d'agréable compagnie, en échange du luxurieux mode de vie qu'il leur accorde. C'est du donnant-donnant».

Par ailleurs, pas besoin que votre prospect soit vieux et croulant : beaucoup de jeunes gens riches sont prêts à faire leur preuves. D'ailleurs, l'homme qui fait vivre Mrs. Jacskon en ce moment est de neuf ans son cadet.
Et pour les hommes qui se seraient aventurés à lire cet article malgré son titre indiquant qu'on s'adresse ici visiblement à la gent féminine (ça arrive), sachez qu'il existe aussi des femmes prêtes à gâter les gentils garçons. Tapez «Cougar» dans un moteur de recherche pour en savoir plus à cet effet.