http://www.readersdigest.ca (© © 1996-2012, Sélection du Reader's Digest (Canada) SRI Tous droits réservés.)
Mis à jour le: 1 août 2012 13:40 | par Tammy Sutherland

6 bonnes raisons de pratiquer la masturbation

Non, la masturbation ne rend pas sourd! En plus d'être saine, elle peut contribuer à soulager les petits maux du quotidien. Voici comment.


 


Quand on pense à la satisfaction sexuelle, on pense habituellement au bonheur de vivre en couple. Mais la vie sexuelle ne nécessite pas toujours d'avoir un partenaire. La masturbation, par exemple, qui se pratique généralement en solo, est un élément important d'une vie sexuelle saine. Et ne croyez surtout pas qu'elle soit réservée aux adolescents de sexe masculin. Judith Golden, sexothérapeute de Toronto, explique en quoi elle peut être bonne pour nous tous.

1. La masturbation soulage le stress

Lorsque le stress prend le dessus sur tout le reste, un temps d'arrêt s'impose. La masturbation permet de se concentrer sur une seule chose, explique Judith Golden, ce qui peut contribuer à la détente. «Lorsque nous pensons au plaisir sexuel, le cerveau libère de la dopamine, substance chimique liée au sens du plaisir, souligne-t-elle. Lorsque nous passons à l'acte, d'autres substances, les endorphines, sont libérées à leur tour, nous apportant un sentiment de bien-être.» La sexothérapeute met toutefois en garde contre la tentation de ne compter que sur elle pour fuir le stress (stress), ce qui risquerait de créer une véritable dépendance. Mais, pratiquée à l'occasion, elle peut contribuer à éclairer les jours un peu sombres.

2. La masturbation soulage les crampes menstruelles

Ce moment du mois n'est habituellement pas associé au bien-être, mais la masturbation peut le rendre supportable. «La puissance et l'intensité de l'orgasme peuvent contribuer à soulager les crampes, explique Judith Golden. Les hormones libérées durant l'excitation sexuelle jouent également un rôle. » Ce n'est toutefois pas le cas pour toutes les femmes. «Il arrive que les contractions musculaires intensifient les crampes», prévient-elle. Expérimentez, écoutez votre corps et faites ce qu'il faut pour être bien.

3. La masturbation met en contact avec sa sexualité

Si vous n'avez jamais compris pourquoi on fait tant de cas de la sexualité, vous auriez peut-être intérêt à aller voir du côté de la masturbation. «Les sexothérapeutes recommandent fortement aux femmes qui n'ont jamais eu d'orgasme, de la pratiquer, de dire Judith Golden. Cela les met en contact avec leur plaisir génital.» C'est une bonne façon pour les femmes de découvrir en toute sécurité ce qui leur plaît, mais également ce qui leur fait possiblement peur.

4. La masturbation peut aider à atteindre l'orgasme durant les rapports sexuels

Si vous avez du mal à atteindre la satisfaction sexuelle avec un partenaire, vous devriez essayer d'abord de l'atteindre seule. «Pratiquée régulièrement, la masturbation vous permettra de découvrir comment votre corps répond à la stimulation sexuelle», explique Judith Golden. Vous pourrez ensuite partager vos découvertes avec votre partenaire, qui saura alors ce qu'il faut faire pour vous satisfaire pleinement. Une petite mise en garde s'impose toutefois : la masturbation pourrait vous éloigner de ce but si, par exemple, «vous comptez trop sur la pornographie, utilisez des matières rudes ou la pratiquez en position couchée sur le ventre, toutes situations qu'il pourrait être plus difficile de reproduire avec un partenaire. »

5. La masturbation protège le moteur contre la rouille

Judith Golden confirme une de nos pires craintes: « L'adage qui dit que la fonction crée l'organe et donc que l'absence d'usage crée l'atrophie, est vrai». Au bout du compte, cela se réduit à un simple fait scientifique : «Pour fonctionner sexuellement, nous avons besoin d'un apport d'oxyde nitrique dans le sang, explique-t-elle. L'activité sexuelle, sous toutes ses formes, permet de maintenir des taux élevés de ce produit chimique. » En cas d'abstinence prolongée, il est souvent plus difficile d'avoir une érection ou d'être suffisamment lubrifiée. Ce n'est toutefois pas une raison pour vous inquiéter si c'est votre cas. «Il est possible de favoriser l'élaboration de ce produit chimique par l'organisme et de rétablir la fonction sexuelle », rassure la sexothérapeute.

6. La masturbation peut soulager l'insomnie

Si vous passez vos nuits à vous retourner, incapable de trouver le sommeil, il y aurait peut-être lieu de faire appel à cette bonne vieille masturbation. Selon Judith Golden, «la masturbation constitue un bon somnifère. Elle a le même effet que la relation sexuelle entre deux partenaires : en conséquence d'une baisse de la pression sanguine et d'une hausse du sentiment de détente créé par la libération des endorphines, on tombe dans un sommeil profond ( fall into a deep sleep). Beaucoup comptent là-dessus pour s'endormir le soir.» Chose certaine, c'est plus excitant qu'un verre de lait chaud. Faites de beaux rêves!

En lire plus sur Sélection du Reader's Digest

Haut de pageBas de page

Recommandés dernièrement

publicité