© iStock(© iStock)

1. Votre passé médical
Soyez honnête avec votre gynécologue! Vous devez lui parler des maladies que vous avez eues, notamment si vous avez contracté des infections transmises sexuellement. Mentionnez aussi la date de votre dernier Pap test et les résultats. Sans oublier de décrire les médicaments que vous prenez ou encore de parler de vos allergies.

Lire aussi:

2. L'historique familial
Donnez le plus d'informations possible sur les maladies présentes dans votre famille: cancer, maladies cardiaques, diabète, hypertension, etc.

3. Quelque chose qui cloche...
Si vous sentez que vous avez des douleurs inhabituelles, parlez-en à votre médecin. Donnez un maximum de précisions: depuis quand vous avez mal, l'intensité de la douleur, etc.

4. Enceinte?
Si vous êtes enceinte ou souhaitez l'être, faites-en part à votre médecin. Il sera de bon conseil pour tout ce qui touche à la conception. Si vous avez déjà eu un avortement, vous pouvez aussi en parler avec votre gynécologue.

5. Cycle menstruel
Si vous constatez des changements dans votre cycle menstruel, que vous avez sauté vos règles ou n'avez pas euvos menstruations depuis quelques mois ou si, au contraire, vous avez des saignements depuis des semaines, il faut en parler avec votre médecin.

6. Pilule contraceptive
Si vous avez de la difficulté à prendre régulièrement la pilule ou si elle provoque des effets secondaires, comme des nausées ou des maux de tête, n'hésitez pas à en parler. Votre gynécologue vous proposera d'autres alternatives.

7. Habitudes de vie
Il est important de faire part de vos habitudes de vie à votre médecin: faites-vous du sport? Êtes-vous sédentaire? Fumez-vous ? Buvez-vous beaucoup de café? Avez-vous plusieurs partenaires sexuels? Ces informations permettent à votre gynécologue de faire un meilleur suivi médical.