© iStock(© iStock)

Du côté de la chaîne anglaise de Radio-Canada (CBC), c'est l'émission de défense du consommateur Marketplace, diffusée le 14 janvier, qui a descendu en flammes les prétentions de l'industrie homéopathique. Du côté de la BBC, c'est un reportage de 7 minutes du journaliste scientifique Pallab Ghosh, le 4 janvier.

Le point de départ de ce dernier est un dilemme politique très britannique : en décembre, le bureau de médecine vétérinaire du gouvernement a décrété que les traitements homéopathiques ne pourront plus être prescrits pour des animaux, sauf si leur efficacité est un jour prouvée.

Lire aussi:

Or, cette exigence... ne s'applique pas aux humains. Le gouvernement n'a rien à redire contre les traitements homéopathiques pour des maux bénins. Les opposants rétorquent que cela donne du coup de la crédibilité à l'ensemble de l'homéopathie puisque, maux bénins ou malins, toute la littérature scientifique arrive à la même conclusion : zéro impact, zéro guérison.

La BBC a notamment filmé, avec caméra cachée, une homéopathe qui se vante de traiter la malaria avec des gélules, et qui se préparerait à aller le faire en Afrique. Par ailleurs, des pharmaciens britanniques recommandent des gélules comme traitement « alternatif » aux voyageurs des pays tropicaux.